Understanding our faith: La liturgie chrétienne.

Offrande dans la liturgie de l’Eglise
La « liturgie », qu’est-ce que c’est ?  Oui, c’est un culte public institué par l’Église, mais d’autant plus c’est tout simplement ce que nous faisons en tant que le people de Dieu. L’origine du terme remonte au mot grec qui signifie une action faite en public pour le service du peuple.
Dans la Grèce antique, le mot désignait l’action des plus riches citoyens qui finançaient l’organisation des fêtes, des grands événements ou des campagnes militaires à travers lesquels les moins riches en profitaient. Dans l’Empire romain, il désignait le service des évergètes qui participaient à l’embellissement de la cité et à l’organisation de jeux et de fêtes, aux distributions gratuites de blé ou d’argent et à la construction de monuments ou d’édifices religieux et de routes.
Les traducteurs de l’Ancien Testament en grec ont choisi d’employer ce terme pour désigner le culte rendu au Dieu d’Israël. Ils avaient l’idée que le culte est le service le plus éminent que l’on rend à Dieu au nom du peuple. Le Nouveau Testament considère que les offrandes d’un prêtre et les services sacerdotaux étaient des « liturgies » dans ce sens.
Qu’est-ce que c’est donc la liturgie chrétienne ? C’est le lieu d’une double action : action du peuple pour son Dieu + action de Dieu pour son peuple. Donc les chrétiens y rencontrent Dieu. Cela se traduit concrètement par toutes formes de prière ou de célébration ainsi que la célébration des sacrements. Dieu agit au cœur de chaque célébration : il y est présent, il est celui qui convoque, qui invite à la prière et qui distribue ses dons.
                                                           + Vénuste MutigandaUndersta