ACAS en français

Screen Shot 2014-10-14 at 11.19.41
L’Association caritative anglicane de Strasbourg (Anglican Charity Association Strasbourg) a été créée le 2 décembre 2007 par les membres de l’Aumônerie anglicane de Strasbourg pour mener à bien ses projets solidaires et humanitaires, tant en France qu’à l’international. Tous les membres de l’aumônerie ont vocation à être membres actifs de l’association. Notre présidente fondatrice est Diane Murray, qui était responsable précédemment du One World Group. Elle a cédé la place en août 2011 à Anny Samuels.

L’association est gérée par les membres de l’aumônerie et alimentée par les fonds recueillis tout au long de l’année, sous forme de dons ou sous forme d’opérations comme la participation au marché aux puces, la vente de Noël, la vente de petits gâteaux, l’édition de calendriers, l’organisation de concerts et de soirées. La liste n’est pas exhaustive et dépend de la créativité et de la disponibilité de ses membres.

Il faut préciser que l’association ne prélève pas de frais pour son fonctionnement, à l’exception des frais de gestion de compte exigés par la banque. L’intégralité des fonds va donc aux actions qui sont proposées par les membres lors de réunions annuelles. Nous privilégions les actions dans les pays, voire dans les villes et villages dont nos membres sont issus, afin d’avoir un lien direct et un suivi de l’utilisation des fonds. C’est ainsi que nous intervenons sur l’île de Madagascar pour la rénovation d’écoles, et au Pakistan pour soutenir la scolarité de jeunes chrétiens. Nous avons également répondu aux appels de notre diocèse pour différentes catastrophes, notamment la famine en Afrique de l’Ouest.

Plus près de nous, nous soutenons l’action du Casas et de la Cimade pour l’accueil des migrants à Strasbourg. Lors de sa dernière réunion, le comité de l’Acas a proposé de soutenir une organisation en Arménie qui s’occupe d’enfants victimes d’abus; nous cherchons également à obtenir davantage d’information à propos d’une paroisse en Angola qui semble avoir besoin d’aide.

Mais pourquoi l’Aumônerie Anglicane St Alban de Strasbourg dispose-t-elle de deux associations dûment enregistrées?

En un mot comme en cent: parce que la loi Française l’exige.

De nombreuses années durant, nous avons simplement existé juridiquement comme association “cultuelle” (donc religieuse) sous l’intitulé “Anglican Chaplaincy” (Aumônerie Anglicane). A l’instar de bon nombre d’autres églises, notre politique était de donner 10 % de nos revenus annuels pour des causes externes, en Alsace mais aussi dans d’autres contrées du monde.

La situation était alors fort simple, facile à comprendre et de fonctionnement aisé. Malheureusement, il y quelques années nous nous sommes rendu compte (comme toutes les autres aumôneries en France) qu’au regard de la loi française les associations cultuelles ne sont pas autorisées à faire des dons à des causes extérieures. Ce dispositif assez surprenant vise en effet à observer le principe fondamental de la République française qu’est une stricte séparation entre religion et laïcité.

L’archevêché nous a informés que (probablement à l’instar de toutes les autres aumôneries) nous agissions par conséquent de façon illégale en faisant des dons à des causes externes. Une aumônerie avait eu des problèmes avec l’administration et nous étions tous en situation de vulnérabilité. Comme à l’accoutumée en France, il y a toujours un moyen de contourner les difficultés. Nous avons donc mis en place une seconde association qui n’est pas une association cultuelle mais une association caritative. Voilà pourquoi nous avons fondé l’Association Caritative Anglicane de Strasbourg, ACAS (Anglican Charitable Association of Strasbourg) qui a pour seule vocation, comme l’indique très clairement son nom, de faire des dons, au nom de l’aumônerie St Alban de Strasbourg, à des causes dignes extérieures à notre église. Les dons sont accompagnés d’une lettre soulignant qu’il s’agit bien d’une aide provenant de notre aumônerie, par l’entremise de son aile caritative.

D’un point de vue strictement juridique les deux associations sont tout-à-fait séparées et leurs comptabilités doivent être absolument maintenues séparées. En pratique toutefois, nous les considérons comme les deux ailes d’une même vie chrétienne, celle de la communauté anglicane de St Alban de Strasbourg. Nous espérons que tous les membres de l’aumônerie se sentent membres à part entière de l’ACAS.

Les deux associations doivent être maintenues séparées et par conséquent chacune dispose de son comité et de ses responsables. Les statuts de l’ACAS prévoient toutefois que l’Aumônier et un des premiers laïcs soient membres ex officio de l’association caritative. Les activités de l’ACAS font l’objet de rapports auprès du conseil de fabrique de l’aumônerie mais celui-ci, de par la loi, n’est pas autorisé à prendre des décisions concernant les dons. Tout membre de l’aumônerie peut toutefois suggérer des projets méritant une aide et des réunions publiques permettent à tout membre de la congrégation de signaler des causes ou des projets intéressants pouvant bénéficier de notre aide.

Il est indéniable que cette exigence de maintien de deux associations complique la vie de notre Aumônerie mais il nous faut nous accommoder de cette situation si nous voulons mener une vie associative conforme aux lois du pays. Il est en effet plus difficile en particulier de respecter la règle des dons équivalents à 10% des revenus de notre “association cultuelle”, puisque ces dons doivent provenir d’activités de collectes de fonds. Certaines années, il ne fait aucun doute que l’ACAS donne plus que 10% et d’autres années la proportion est bien inférieure. L’ACAS persiste toujours à considérer ce pourcentage comme la norme et l’objectif à atteindre tous les ans.