ACAS Brocante a success!

The  Brocante Sales on Sunday 17 June in the rue de l’Université netted nearly 500 € to benefit the outreach of ACAS – l’Association Caritative Anglicane de Strasbourg.  Thanks to all who got there very early to set up the stall, who manned/womanned the stall and withstood the hot sun and lack of shade, who cleared everything away and generally helped make this year’s Brocante a success!

Bishop’s Lent Appeal 2018

Sustaining a Ministry of Hope for Refugees in the Calais area of France
Bishop Robert’s Lent Appeal aims to address the plight of unaccompanied child migrants.  ACAS, the charitable association  of St. Alban’s, encourages everyone to give generously – please contact Victoria Sérenque for more details. On Sundays a box for your contributions is at the back of the church.
For further information about the appeal see the Diocesan website:  http://europe.anglican.org/bishops-appeals/lent-appeal-videos

Madagascar sous le cyclone une fois de plus Cyclone hits Madagascar

Our prayers are asked for all those affected by the cyclone which hit the east coast of Madagascar on Friday, yet again damaging the settlement of Foulpointe, already devastated by a hurricane a year ago. The charitable associations  ACAS and ACAMA are both involved in supporting  the church in Foulpointe.

Worship Leader Voahangy Ramananjatovo writes:

Vents forts et pluies diluviennes à Madagascar: vendredi 5 janvier vers 13h le cyclone Ava a touché la côte est du pays. Il a génèré des vents moyens de 150 km avec des rafales allant jusqu’à 205km/h.

Un bilan du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes lundi fait état de 27 morts et 13.000 sinistrés. Le cyclone Ava a fait de nombreux dégâts, notamment dans les districts de Fenerive Est, Soanierana Ivongo et Tamatave, dont Foulpointe;  routes coupées, arbres déracinés, toitures envolées, cases détruites, inondations.

« Les bas quartiers sont inondés. Il n’y a plus d’eau et plus d’électricité. Certains câbles électriques sont tombés », raconte un habitant du quartier d’Andranomadio, à Tamatave.  Dans cette ville, les refuges comme le gymnase et les établissements publics accueillent 170 sinistrés.

En tout, cinq écoles ont été détruites par le cyclone. Les cours ont d’ailleurs été suspendus dans les régions de l’est, mais aussi à Antananarivo. La capitale n’est pas épargnée par les pluies diluviennes. Près de 350 personnes ont été évacuées dans la capitale à cause des inondations.

Les gens n’étaient pas informés, sauf ceux qui ont l’habitude d’aller sur Internet car ils ne sont pas informés par les canaux de communication conventionnels comme les radios et les télés. Ils n’étaient donc pas du tout préparés.

L’information est générale. Nous attendons des nouvelles des correspondants à Foulpointe.

Beaucoup de prières.

Bredele for sale for St. Alban’s charitable association

Maryline William-Smith writes:

Anny’s wonderful talents have given us this year an excellent charity calendar and under her wise management, the bredele baking team has had its best production year so far.

With grateful thanks to all those lovely people who participated recently in the baking and/or packaging sessions, I’d like to confirm that our best crop of Bredele yet will be available for sale after Church on the Sundays in Advent while stocks last.

There have been some minor breakages and so today during the packaging session we tasted the quality of the varieties  (well somebody has to!!)  and we could confirm that the biscuits are absolutely delicious this year.

So do come with a generous heart and help ACAS, your church charity association,  with plentiful purchases.

     The baking team at work – and the result.     

PS: Bredele, for newcomers, are spicy tasty biscuits that are baked during Advent in Alsace and are an indispensible ingredient of an Alsatian Christmas.   Anny Samuels is an accomplished Bredele artist.

 

Outbreak of plague in Madagascar / Épidémie de la peste en Madagascar

Our Malgache fellow-Anglicans are deeply worried about an outbreak of plague in Madagascar.  According to the WHO, the outbreak has spread to the capital and port towns, infecting more than 100 people in just a few weeks. The WHO is rapidly scaling up its response to the crisis.  The Strasbourg Malgache community has been supporting the rebuilding of an Anglican church at Foulpointe, near Tamatave, one of the coastal cities already affected.

http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2017/response-plague-madagascar/en/

The Malgache Worship Leader Voahangy Ramananjatovo writes :

“Endémique à Madagascar, la peste est responsable du décès de 19 personnes ces deux derniers mois, selon un dernier bilan communiqué jeudi par le ministère de la Santé.

« Nous avons enregistré 104 cas suspects de peste, dont 19 décès dans tout Madagascar », a annoncé le ministre de la Santé, le professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo. Soit une augmentation substantielle du nombre de décès depuis le précédent bilan officiel de l’épidémie, communiqué mi-septembre, qui faisait alors état de cinq morts.

« Cette année, la saison pesteuse a commencé assez tôt et de manière brutale », a souligné le ministre. Alors que la peste se manifeste généralement d’octobre à mars dans la Grande Île, le premier décès a été enregistré le 28 août. Après avoir contracté la maladie à Ankazobe, dans le centre du pays, le malade est mort dans un taxi-brousse à Moramanga alors qu’il tentait de rejoindre Tamatave, une localité située sur la côte est.

Mouvement de panique

Chemin faisant, il a contaminé deux passagers, décédés début septembre. Une succession de cas à l’origine d’un mouvement de panique, surtout à Tamatave, qui n’a pas connu la peste depuis cent ans, selon le ministère. Les pharmacies de la ville ont d’ailleurs été prises d’assaut par les habitants.

Avec deux décès, la capitale malgache, Antananarivo, n’est pas épargnée. Parmi les victimes, « une petite fille qui venait d’assister à un famadihana (tradition malgache de retournement des morts) à Fianarantsoa (centre) », a indiqué le ministère.

La peste réapparaît presque chaque année à Madagascar depuis 1980, à la faveur de la saison des pluies, de la tradition de « retournement des morts » et de la recrudescence des feux de brousse, selon le ministère. Développée chez les rats, puis véhiculée par les puces, la bactérie de la peste peut être foudroyante sous sa forme pneumonique – transmissible par la toux – en tuant son hôte en seulement 24 à 72 heures. Sa forme bubonique se soigne, si traitée à temps, avec des antibiotiques.”